Contactez-nous
Address: 679 Avenue de la République 59800 Lille

Blog

vrac produits bio zero dechet
Fabrication
amande espagnole americaine231

Production d’huile d’olive extra vierge bio

L’importance de sa culture et ses conséquences environnementales

L’huile d’olive extra vierge biologique n’a pas un but exclusivement économique, elle vise aussi à avoir un impact environnemental et socioculturel. En d’autres termes, les avantages que procure la culture de l’oliveraie pour la production d’huile d’olive extra vierge biologique, tels que la non-contamination des aquifères par l’utilisation d’insecticides, de pesticides et de fongicides; l’olivier le reçoit sous la forme d’une fertilité accrue en réduisant l’érosion du sol due à la formation d’un couvert végétal. De même, la formation d’un couvert végétal sert de pâturage aux animaux végétariens du milieu et ils rendent la faveur en fertilisant la terre avec leur fumier.

Après tout, l’oliveraie destinée à l’huile d’olive extra vierge biologique doit prendre en compte tous les éléments qui font partie de son environnement, et de cette manière se déroule l’autorégulation de la faune et de la flore. Bref, il cherche à obtenir un écosystème riche et productif qui s’inscrit dans un mode de vie et une culture soucieux de l’environnement. En conséquence, le consommateur d’huile d’olive extra vierge biologique trouve une valeur ajoutée supplémentaire au niveau de sa consommation.
Exigences d’une culture d’huile d’olive extra vierge biologique.

Les exigences auxquelles doit répondre la culture

Les exigences auxquelles doit répondre la culture destinée à produire de l’huile d’olive extra vierge biologique sont:

  • L’utilisation de pesticides, d’insecticides et de fongicides synthétisés chimiquement est interdite.
  • Nous devons respecter la prolifération d’un écosystème riche et bénéfique.
  • Utilisation exclusive d’engrais organiques
  • Maintenir l’équilibre chimique et la fixation des nutriments de manière biologique.
  • Entretien du couvert végétal. Il permet de minimiser la désertification et par conséquent d’augmenter la fertilité des sols et la rétention d’humidité.
  • Limitation du travail du sol. Il est interdit de travailler en profondeur et sur des pentes de plus de 15%. La charrue doit être effectuée en suivant les lignes de niveau et à faible profondeur.
Soin de l’oliveraie biologique

En fin de compte, l’oliveraie biologique vise non seulement à respecter l’environnement, elle doit aussi être respectueuse de sa collection. De cette manière, l’oliveraie biologique a besoin d’une série de soins qui facilite le travail humain et, par conséquent, augmente la rentabilité.

L’un des soins les plus importants est de contrôler le couvert végétal. Cela doit aider à augmenter la fertilité du sol, sans concurrencer pour les ressources dont l’olivier a besoin. Pour cela, il faut contrôler les types de plantes utilisées et leur prolifération, notamment aux dates de récolte. Pour limiter la hauteur des plantes et donc leurs besoins nutritionnels, on utilise des débroussailleuses ou des pâturages avec du bétail.

Deuxièmement, nous devons lutter contre les ravageurs. Dans l’oliveraie écologique, les ravageurs se régulent eux-mêmes, c’est-à-dire que l’écosystème lui-même est chargé de les éloigner. Cependant, il peut y avoir une surpopulation qui peut être atténuée grâce à l’utilisation de pièges sélectifs.

Troisièmement, l’apport de nutriments doit se faire de manière durable, pour cela nous devons apporter l’apport d’azote de manière contrôlée grâce à l’utilisation de fumier composté.

Quatrièmement, nous devons faire un travail respectueux. Cela devrait être peu profond. De cette manière, nous facilitons l’adsorption de l’azote environnemental et l’oxygénation de la couche la plus superficielle du sol.
Traitements écologiques

Comme nous l’avons indiqué dans la rubrique soins de l’oliveraie biologique, les traitements écologiques sont ceux qui respectent l’équilibre naturel de l’écosystème.